FANDOM


Mini-Aventure de Comy n°17: Comy, Zugira et Pachtom engagent un combat contre Hannyabal.

Chapitre 146
Chapter 146
Informations
{{{Image}}} Date de parution:
02/05/2015
Nom français Chapitre 146
Suivant Chapitre 147
Précédent Chapitre 145
Arc
Autre informations
Aucune


Précédemment...
Mr.14 affrontait une tempête, mais cette dernière lui fit de graves blessures. Il amena ses compagnons jusqu'à la ville d'Anicarn, et tous tombèrent inconscient. Du côté de la Marine, Doberman et Ryokugyu discutaient à propos de Comy. Ils débarquèrent sur Hielo, mais il y eut un petit malentendu.


Au programmeModifier

-Le groupe des rescapés se retrouvent dans un hôpital: L'hôpital Cura

-Cunarios commence sa traque

-Miss DoubleFinger se sent attirée par une odeur

Chapitre 146: "L'hôpital Cura ! L'homme-invisible passe à l'action !"Modifier

À l'entrée de la ville d'Anicarn, les corps du groupe des survivants avaient mystérieusements disparut. En effet, à la place se trouvait un trou dans la neige où reposait auparavant les agents du Baroque Works. En revanche, on aperçevait des traces de sang dans la neige, qui allaient jusque dans la ville, et s'y arrêtèrent. Les traces des pas des citoyens effacaient le sang. En revanche, l'une d'entre elles était encore bien visible, mais tout le monde regardait ailleurs. Cet indice, qui se trouvait bien plus loing des autres, était en face d'un grand bâtiment, en hauteur.Il montait tellement haut que l'on ne pouvait aperçevoir sa cîme. Heureusement, il y avait une pancarte accrochée sur le mur qui indiquait que c'était un hôpital. Il était écrit sur l'écriteau: "HÔPITAL CURA"

Note: "Cura" signifie soigner en espagnol

L'hôpital avait des vitres arrondies. L'entrée était une porte en bois, qui laissait accueillir les gens.


Cependant, au sixième étage de l'hôpital

Au sixième étage se trouvait un long couloir éclairé par des chandelles sur les murs. Entre chaque chambres, il y avait des tableaux. Sur la porte du fond était écrit "BLESSURES GRAVES". Dans cette pièce se trouvait quatre lits à baldaquins très propres. Il s'y trouvait également une étagère où était bien ranger des livres poussiéreux. À côté de l'étagère se trouvait une table poussiéreuse, dont les chaises avaient le même état. Des lits de droite à gauche se trouvaient: le docteur Yusa, Miss Monday, Mr.14 ainsi que Mr.8. Tous dormaient paisiblement et étaient recouverts de bandages. Lorsque, soudainement, Mr.8 cligna des yeux. Premièrement, sa vue était toute floue. Il cligna des yeux fois une seconde fois, puis vit clair. Autour de lui se trouvait des rideaux, et était dans un lit dont le drap était argenté. Son coussin était bleu ciel avec de petites étoiles dessus. Les rideaux étaient de couleur rouge avec des bandes blanches et jaunes.


Mr.8
Mr.8
(pense): Mais...Mais où suis-je ?


Ce dernier lança des regards un peu partout, mais les rideaux ne laissaient rien voir. Il essaya de se lever, mais sa colonne vertébrale craqua, et...


Mr.8
Mr.8
AAAAAAAAAAAARGHHHHH !!! AH PUTAIN, ÇA FAIT MAALLLL !!!! JE SOUFFRE !!


Mr.8 poussa des hurlements de douleur, des cris, puis il entendit des pas précipités dans le couloir. La porte claqua puis une personne entra. Mr.8 pensait à une infirmière, et il eut juste. Le rideau de droite fut pousser, et une charmante jeune femme lui sourit. Elle était vêtue d'une blouse d'infirmière avec une croix rouge étincelante, et un petit chapeau blanc. Puis, avec ce même sourire, lui dit:


Marieportrait
Infirmière
Monsieur, reposez-vous.


Mr.8 lui répondit aussitôt.


Mr.8
Mr.8
Mais...Que...Que s'est-il pa...passé ?


Sa douleur au dos l'empêchait de dire une phrase sans balbutié. Cette dernière lui répondit, en poussant un profond soupire.


Marieportrait
Infirmière
Eh bien...Mes collègues infirmières vous ont trouver à l'entrée de la ville d'Anicarn. Vous étiez à ce moment-là en un piteux état, et vous débordiez de sang. Puis, on vous a transporter ici.


Mr.8 eut un air pensif pendant quelques minutes, puis ajouta:


Mr.8
Mr.8
Je vois. Et j'imagine que mes compagnons sont dans le même état.


L'infirmière eut quelques larmes aux yeux qui lui coulèrent le long de ses joues.


Marieportrait
Infirmière
Malheureusement, j'en suis totalement navrée.


Mr.8
Mr.8
Ce n'est pas grave, le simple fait de leur survie me réjouit. Cependant, je me pose une question.



Marieportrait
Infirmière
Laquelle ?


Mr.8
Mr.8
Pendant combien de temps allons-nous rester ici ? Je veux dire, quelle est la durée exacte de notre rétablissement ?


La demoiselle répondit directement et d'un ton calme:


Marieportrait
Infirmière
Dans 15 jours. La dame musclée qui était avec vous, elle, sera rétablit en 20 jours. Je ne sais pas ce que vous avez subit, mais vous avez réellement besoin d'un grand repos.


Mr.8 fut soudain abasourdit, bouche-bée. Vingt jours ?! C'est impossible ! L'agent pensa tout de suite à Mr.0 et aux autres.


Mr.8
Mr.8
Désolé, mais...Ne pouvons-nous pas quitter cette hôpital en moins de 15 jours ?


L'infirmière lui répondit sur un ton ferme.


Marieportrait
Infirmière
Si vous voulez. Mais après tout, vos blessures ne seront pas encore guéries, et je vous imagine revenir ici 3 jours plus tard à cause d'un quelconque accident, n'est-ce pas ?


Mr.8
Mr.8
Oui, en effet.



Marieportrait
Infirmière
Donc la seule chose à faire est de se reposer. Je vous apporterai des médicaments à prendre.


Mr.8
Mr.8
Je vous remercie.


Ce dernier retomba aussitôt de son lit. L'infirmière partit sans prendre le temps de fermer le rideau. Elle referma la porte silencieusement pour ne pas déranger les autres dans leur sommeil. Mr.8 vit sur la table quatre escargophones ! Il aurait voulut les prendre, mais n'y serait pas parvenut. Soudain, il vit un récipient avec un liquide vert à l'intérieur, et le but, sans savoir ce que c'était. Il ne vit pas la tête de mort qui était dessus et sombra dans un total sommeil. Puis, la dame rentra une nouvelle fois dans la chambre juste après l'évanouissement de Mr.8. Elle sortit un escargophone de sa poche qui était tout vert, puis appuya sur des chiffres, composa un numéro et attendit un millième de secondes. Une voix retentit à travers le micro, une voix calme et silencieuse provenant d'un homme:


Photo
???
Alors, la cible à but le contenu du récipient dangereux ?


L'infirmière acquiesça un sourire mauvais sur ses lèvres et dit:


Marieportrait
Infirmière
Oui. J'ai fais exprès de ne pas fermer son rideau pour qu'il puisse prendre le verre et le boire, et son contenu l'a attiré. Qu'il est naif et têtu, cet agent du Baroque Works ! Bon, que fais-je ?


Photo
???
Tu passes au plan B.


Marieportrait
Infirmière
Très bien.


Photo
???
Si tu n'accomplis pas ta mission, je viendrais personnellement m'occuper du cas des agents, alors tâche de la menée à bien !


Marieportrait
Infirmière
Vos ordres seront exécutés, lieutenant.


Photo
???
Et souvenez-vous, cette tâche doit aboutir à la conclusion que la Maître Suprême attend.


Marieportrait
Infirmière
Je vois, je vais accomplir cette mission.


Photo
???
Très bien, je vous laisse faire !


Puis, la voix à l'escargophone raccrocha.

L'infirmière remi tson escargophone dans sa poche. Elle se mit à l'action, et fit boire d'innombrables liquides étranges, des substances chimiques et dangereuses à Mr.8.


Quelque part, à l'hôpital.

Dans une salle se trouvait un siège assez haut, où était assit un homme qui affichait un sourire mauvais sur ses lèvres. Ce siège était sur une estrade, et à côté se trouvaient des soldats.


Mousaillon
Mousaillon
Rimina va accomplir sa mission à bien, je le sais !


Photo
???
En effet, la connaissant. De plus, le Maître Suprême a également bien pensé à ça !


Mousaillon
Mousaillon
Oui, c'est vrai, héhé.


Photo
???
Lorsqu'il s'agit de stratégie, le Maître  est tout simplement imbattable.


Mousaillon
Mousaillon
Vous avez raison, mon lieutenant !


Photo
???
N'empêche, quand je pense que Winget et Makirashi n'ont pas réussit !


Mousaillon
Mousaillon
Ils ont quand même endommagés le navire ennemi et ont abbatu un agent du Baroque Works !


Photo
???
Ils n'ont rien fait du tout ! Les quatre agents sont entre nos mains, héhéhéhé !!!!


Mousaillon
Mousaillon
C'est vrai !


L'inconnu et le soldat rigolèrent de plus belle, et leur rire raisonnait dans toute la salle.


Du côté de Cunarios

Ce dernier se trouvait encore à l'endroit où il avait vaincu le malheureux soldat de son unitée. Il attendait et mangeait des biscuits chauds, puis attendit encore. Soudain, son escargophone sonna, et souria. Il décrocha, et la voix du Maître Suprême retentit.


Photo
???
Alors, t'es prêt, Cunarios ?


Cunarios
Cunarios
Oui, je le suis. Je passe à l'action quand vous voulez.



Photo
???
Très bien, alors prépare-toi, fufu.


Cunarios
Cunarios
Je suis déjà prêt. J'ai déjà le sentiment que ma langue veuille se nourrir du sang de l'ennemi, que mes crocs veulent se planter dans la chair de l'ennemi. HAHAHAHAHAHA !



Photo
???
Puisque tu veux affronter l'ennemi, je te laisse.


Cunarios
Cunarios
OUIII !!!!! HAHAHAHAHA !!!!



Photo
???
Non ! Pour l'instant, ne les tue pas, fufu ! Il faut juste que tu les traques, ou mieux ! Tu va attirer l'un des leurs en ta direction. À ce moment-là, tu pourras en faire ce que tu veux !


Cunarios
Cunarios
Vos ordres vont être exécutés, Maître Suprême. Et pour vous montrez la réussite exceptionnelle de ma mission, je vous ramènerais le reste d'os de l'ennemi ! HAHAHAHAHAHA !!!!!!



Photo
???
Très bien, je veux l'agent mort, et je souhaite lécher le reste du sang ! Il me servira de bonne boisson ! FUFUFUFU !!!


Cunarios
Cunarios
D'accord, Maître Suprême. Sur ce, j'y vais !



Photo
???
Très bien.


Cunarios
Cunarios
Dans 5 minutes, je serais où-vous-savez avec le reste ! HAAHAHAHAHAHA !!!! OUHAHAHAHAHA !!!



Photo
???
C'est bien, Cunarios. Tu es le loup qui bondit sur sa proie !


Cunarios
Cunarios
C'est ça !



Photo
???
Par contre, ne t'occupe pas de Mr.0. Le connaissant, il a une grande maîtrise de son fruit.


Cunarios
Cunarios
En effet ! JE VAIS ME RÉGALER D'UN AGENT DU BAROQUE WORKS ! JE VAIS ÉTANCHER MA SOIF !!!


Puis, Cunarios décrocha directement son escargophone, et quitta les lieux. Il bondissait de toits de maisons en toits de maisons. Il était impatient et rêvait de se mettre un des nombreux agents de l'organisation sous la dent. Il avait une vitesse et une rapidité impressionnante !


Du côté du Baroque Works

L'organisation criminelle avançait prudemment en direction de l'Ouest, pour aller voir les sois-disants charpentiers de la ville.


Mr. 0
Mr. 0
N'empêche, une île recouverte de neige, c'est bizarre.


Double finger
Miss Doublefinger
Qu'est-ce qu'il y a de bizarre là-dedans ?


Mr. 0
Mr. 0
Ben...Après Fireland, Hielo. Enfin voilà, quoi.


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Dans le Nouveau Monde, voir des îles foudroyantes, en feu, glacées, ténébreuses, désertes ou étranges n'est pas nouveau. Donc c'est normal. De plus, les climats eux aussi peuvent changer à tout moment. Mais Miss Pics est plus expérimentée dans le domaine de l'atmosphère que moi.


Double finger
Miss Doublefinger
Pourquoi tu m'appelles Miss Pics ?


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Pour évités de se faire repérer, réfléchit.


Double finger
Miss Doublefinger
Ah oui, pas bête. Mais trouve moi autre chose que "Miss Pics" !


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Oh, si t'es pas contente...


Soudain, Miss DoubleFinger s'arrêta. Aucun agent ne semblait la remarquer. L'odeur de son plat préféré. Elle se dirigea en direction de cette odeur, et courait même vers elle. Elle ne savait pas où elle allait, mais s'en fichait ! Et elle se retrouva dans une étrange et sombre ruelle étroite. Cette odeur disparût tout à coup.


Double finger
Miss Doublefinger
Que...Où suis-je ?


Miss DoubleFinger s'était en effet perdue. Elle ne savait pas où elle se trouvait et regardait partout. Soudain, elle vit quelque chose d'étrange passer au-dessus d'elle à une telle vitesse qu'elle eut à peine le temps de cligner des yeux qu'elle ne vit plus rien. Quelque chose d'étrange se tramait, et elle devenait inquiète et tremblait.


Double finger
Miss Doublefinger
Qui...Qui êtes-vous ? Montrez-vous !


Elle regardait toujours partout, comme si quelque chose allait l'effrayer ou la blesser d'un moment à l'autre.

TBC

Spoiler du chapitre 147Modifier

Dans le prochain chapitre, un groupe composé de 4 chasseurs de prime sera sur la mer du Nouveau Monde en direction de Hielo. Le groupe de survivants se lève enfin (hormis Mr.8) et se demande ce qu'ils font ici. Ils ne sont au courant de rien. Dans le chapitre 148, le Baroque Works est finalement pourchassé et observé, et pour couronner le tout, un combat s'engage entre Miss DoubleFinger et Cunarios !

Navigation du siteModifier

Saga Nouveau Monde
Chapitres
45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55
56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66
67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77
78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88
89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99
100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110
111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121
122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132
133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143
Arc Hiélo
Chapitres
140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150
151 152 153 154 155 156 157 158 159 160
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .