FANDOM


Mini-Aventure de Comy n°24: Magellan rattrape le trio antagoniste.

Chapitre 153
Chapter 153
Informations
{{{Image}}} Date de parution:
20/05/2015
Nom français Chapitre 153
Suivant Chapitre 154
Précédent Chapitre 152
Arc
Autre informations
Aucune


Précédemment...
Cunarios part en direction de Mr.1. En chemin, il rencontre un mystérieux personnage aux cheveux blonds. Après, Cunarios attaque Mr.1. Pendant ce temps, la Marine demande des informations sur le Baroque Works aux habitants de Hielo. Enfin, la véritable identité du Maître Suprême est révélée !


ProgrammeModifier

-La vérité sur l'hôpital Cura

-Ryokugyu face à un ancien ennemi

-Le groupe de Mr.0 est arrivé !

Chapitre 153: "La vérité sur l'hôpital Cura !"Modifier

Sur Hielo, dans l'hôpital Cura. Au dernier étage, dans la salle du patron de l'hôpital, Lenonc. Dans cette même pièce se tenait comme d'habitude le grand siège confortable de Lenonc sur l'estrade. Il attendait que le Maître Suprême l'appelle par escargophone. Ce dernier était sur sa jambe droite, dans sa coquille. Le silence s'installait petit à petit. Puis, un soldat dit d'une voix grave:


Photo
Soldat
Quand est-ce que le Maître Suprême va vous appeller, Lenonc-sama ?


Lenonc
Lenonc
Je n'en ai pas la moindre idée, il faut demeurer patient.


Plus de cinq minutes passèrent, et enfin, l'objet sonna. Aussitôt, la tête de l'escargophone réapparût à sa place d'origine, c'est-à-dire, à l'extérieur de sa coquille. Lenonc décrocha aussitôt. La même voix du Maître Suprême résonna à l'appareil, ainsi que dans toute la salle:


Photo
Wilden
C'est toi, Lenonc ?


Lenonc
Lenonc
Oui, Maître Suprême. Que voulez-vous ?


On pouvait entendre à travers l'appareil Wilden aspiré de l'air et dire enfin:


Photo
Wilden
Il est temps de révéler la vérité sur l'hôpital.


Lenonc
Lenonc
Je vois.


Soudain, l'index de la main gauche de Lenonc balaya la salle, puis pointa un soldat à l'armure blanche et noire, portant un casque noir à pointes. Il avait des cheveux noirs ébouriffés, et avait le visage sale. En effet, il lui manquait plusieurs dents, et elles étaient jaunes et noires. Il avait un cheveux qui ondulait son visage, cachant par la même occasion une petite cicatrice à la joue. Le soldat portait une chemise noire assez déchirée, ainsi que des bottes vertes. Il vit qu'il était désigné.


Lenonc
Lenonc
Soldat, va à l'entrée de l'hôpital, et enlève l'écriteau vissé.



Photo
Soldat
Très bien, chef.


Puis, le soldat courut vers la porte. Il traversa plusieurs couloirs, puis prit les escaliers, et très silencieusement, descendit d'un pas rapide jusqu'au rez-de-chaussée. Cela lui prit quelques minutes, et il arriva à l'entrée de l'hôpital. Effectivement, à l'entrée se trouvait un écriteau avec marqué dessus "L'HÔPITAL RÊVÉ ! VENEZ ICI ET TOUTES VOS BLESSURES SERONT SOIGNER !". Il enleva cet écriteau, et afficha un sourire mauvais. Ce qui était écrit était à présent bel et bien visible: "L'HÔPITAL CURA, L'HÔPITAL DE LA MORT ! ON Y RENTRE, ET ON Y RESTE !". Puis, il réattacha l'écriteau. À sa grande surprise, un habitant aux cheveux noirs, ayant la peau de la même couleur, habillé d'un manteau à fourrure marron et d'une veste verte et chaud ainsi que d'un pantalon noir à fourrure ainsi que de bottes de la même couleur et ayant les yeux verts alla vers le soldat. Il lui demanda:


Habitant
Habitant
Mon...Monsieur, pourquoi faites-vous cela ?


Puis, le soldat étant soulagé de la question de l'habitant lui répondit très calmement et sereinement:


Photo
Soldat
Oh, je marquais juste quelque chose pour inciter plus de monde à venir dans cet hôpital.


Habitant
Habitant
Ah, d'accord...merci.


Puis, l'habitant retourna sur ses pas, et disparût dans la brûme. Le soldat rigola de plus belle, mais ne fut pas entendu, et rentra dans l'hôpital.


Dans la salle de Lenonc


Lenonc
Lenonc
... Après tout, toute personne qui entre dans cet hôpital n'y sort pas. Je surnomme ce bâtiment "L'hôpital des Enfers".



Photo
Soldat
En revanche, je n'ai pas très bien compris pourquoi vous avez laisser partir le groupe du Baroque Works.


Lenonc
Lenonc
Mais tu es stupide ou quoi ? Si ils seraient rester, ils auraient pu divulguer tout aux autres patients, et l'hôpital aurait été moins fréquenté ! Après tout, si nous faisons mourir ces patients jour après jour, c'est pour le Maître Suprême !



Photo
Soldat
Ce n'est pas faux !



Sur Hielo, du côté de la Marine

Les soldats étaient à présent aux côtés du vice-amiral Doberman. Ils avaient une liste des habitants interrogés et des paroles qu'ils leurs avaient dit. Ils montrèrent la liste au vice-amiral, et ce dernier afficha un sourire aux lèvres, comme signe que les jeunes soldats avaient réussit.


Doberman
Doberman
Donc nous avons bel et bien la preuve que le Baroque Works se trouve sur cette île. Juste à savoir où exactement.



Soldat de la Marine
Soldat
D'après nos informations, certains se trouveraient sur les côtes de l'île.


Doberman
Doberman
Les côtes ?


Soldat de la Marine
Soldat
En effet.


Doberman eut l'air pensif, puis il se releva et dit:


Doberman
Doberman
Retournons vers Ryo-sama.


Les soldats firent un oui de la tête, puis ils repartirent ensemble.


Du côté de Ryokugyu


Ryokugyu
Ryokugyu
Ou en est-on dans les informations ?



Soldat de la Marine
Soldat
Nous n'avons rien ! Apparemment, les habitants ne savent pas si l'organisation criminelle se trouve sur l'île ou pas !


Ryokugyu
Ryokugyu
Cela ne nous avance pas !



Soldat de la Marine
Soldat
En effet !


Puis, une ombre apparût dans la brûme, dans le brouillard. Il s'agissait d'un homme plus grand que Ryokugyu. Il devait faire au moins cinq mètres. Il était presque torse-nu: il portait de vieilles chaussures vertes totalement déchirées, dont on pouvait aperçevoir ses doigts de pieds rouges écarlate. L'homme avait de multiples cicatrices sur lui. Son torse en était couvert. Apparemment, par le passé, il avait combattu de grands hommes un bon nombre de fois. Il portait une chemise jaune et verte abimée et déchirée, et un bermuda noir également déchiré. Il avait un oeil au beurre noir, mais on distinguait ses yeux de couleur châtain. Il avait des cheveux de couleur mauve, courts, en bataille. Il affichait un sourire mauvais sur son visage ensanglanté.


Photo
???
Héhé...Ça fait long...longtemps, Ryokugyu.


Ryokugyu
Ryokugyu
Qui...Qui êtes-vous ?



Photo
???
Tu ne me reconnais donc pas ?


Ryokugyu distingua un peu mieux son visage et le reconnut aussitôt. Il fit des pas en arrière, et avait les yeux globuleux. Il avait une main sur son fourreau vert.


Photo
???
Je suis Koglein ! Koglein, surnommé "Le Loup-Garou" !


Ryokugyu
Ryokugyu
Ko...Koglein ? Que fais-tu ici ?



Photo
Koglein
Je suis un pirate qui a été fait prisonnier ici ! Mais par une chance inouie, j'ai réussis à m'échapper du pénitencier ! Hahaha !


Ryokugyu
Ryokugyu
Tu souhaites te battre...n'est-ce pas ? Soldats, restez en retrait !



Photo
Koglein
À l'époque, nous étions de sérieux énergumènes, hein, Ryo-kun ! Mais à présent, ma colère se déchaînera contre toi, et les Enfers te souriront !


Ryokugyu sortit cette fois et pour de bon son sabre de son fourreau. Il était vert, mais ce n'était pas l'épée maudite de Comy.


Ryokugyu
Ryokugyu
Je pensais que la Marine t'avait éliminer !



Photo
Koglein
Une pensée ne peut pas s'avérée forcément réelle ! Tu dois le savoir !


Puis, les deux épée se heurtèrent. Une onde de choc extraordinaire se fit entendre sur des kilomètres. Les soldats étaient inconscients, au sol.


Ryokugyu
Ryokugyu
Je n'utiliserai pas mon fruit du démon pour te battre ! Je te rappel que je suis le possesseur du Neichâ Neichâ No Mi !


Note: Neicha veut dire "Nature" en japonais.


Photo
Koglein
Et moi, je pense que ma transformation ne sera pas nécessaire !


Puis, Koglein bondissant sur Ryokugyu tel un loup-garou, et l'amiral bondissant avec son épée, ils se firent quelques attaques. Ils n'étaient pas du tout fatigués. À un moment, Ryokugyu créa une liane qui transperça le corps de Koglein, mais ce dernier la retira.


Photo
Koglein
Ce n'est pas une simple liane qui me fera quelque chose ! Les griffes du loup !


Les doigts de la main droite du pirate se transformèrent en griffes de loups, très longues qui se plantèrent dans le corps de Ryokugyu. Heureusement, ce dernier mit son sabre à temps devant son torse, et les griffes ne firent aucune blessure.


Photo
Koglein
Haaa...Haaa...J'ai une question.


Koglein était essouflé et plus ensenglanté qu'auparavant. Ryokugyu lui avait asséner plusieurs coups dans le corps et Koglein bondit dix mètres en arrières avant de mettre sa main gauche à l'endroit de sa plaie au torse. Il crachait de nombreuses flaques de sang interminables !


Ryokugyu
Ryokugyu
Dit...Dit toujours.


Koglein jeta un regard noir à Ryokugyu, et le fixait des yeux.


Photo
Koglein
Qu'étais-tu avant d'être amiral de la Marine ?


À cette question, Ryokugyu resta silencieux. Il ne prononça pas un mot.


Ryokugyu
Ryokugyu
Il ne vaut mieux pas que tu le saches.



Du côté de Mr.0

Après des minutes de marche, le groupe composé de puissants agents de l'organisation était arriver. Ils étaient à l'endroit indiqué par l'habitant. En revanche, à leur surprise, ils trouvèrent pas un charpentier. Ils arpentaient les rues, mais ne trouvèrent rien. Ils décidèrent de demander leur chemin à une jeune femme aux cheveux roux, ayant des taches rousses, portant une robe rose et blanche, ayant les yeux bleu et les cheveux longs, et portant des chaussures roses.


Mr. 0
Mr. 0
Bonjour madame.


Mais à sa stupéfaction, la dame fit demi-tour, comme si un fantôme lui avait parler. Elle retourna faire ses affaires. Elle semblait également ne pas avoir remarqué que Mr.0 lui avait parler, et rebroussa chemin.


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Je crois que les habitants de cette île sachent que nous sommes ici. Il n'y a pas une personne dans les rues. Tout le monde doit être chez soit, effrayé de notre présence.


Mr. 0
Mr. 0
Mais du coup, où sont les charpentiers ?


All Sunday ferma ses paupières et dit d'une voix tremblante:


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Je ne crains, que cet habitant nous ayant indiqué le chemin, nous a tout simplement mentit. Je ne vois pas un seul charpentier, même en utilisant mon fruit du démon.


Mr. 0
Mr. 0
Comment est-ce possible ?


Mr.0 resta surpris, et fit tomber son cigare par terre qui fut enveloppé très vite de neige.


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
De plus, je viens de remarquer la disparition de Mr.1 et de DoubleFinger.


Mr. 0
Mr. 0
Putain, mais que se passe-t-il ici ?


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Je n'ai qu'une seule conclusion: on nous veut du mal, après les événements de Shaoland.


Mr. 0
Mr. 0
Comment savent-ils que nous y étions ?


Mr All Sunday
Mr. All Sunday
Tout à l'heure, j'ai vu un habitant lisant un journal avec nos photos à la une.


Mr. 0
Mr. 0
Je vois.


TBC

Navigation du siteModifier

Saga Nouveau Monde
Chapitres
45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55
56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66
67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77
78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88
89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99
100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110
111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121
122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132
133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143
Arc Hiélo
Chapitres
140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150
151 152 153 154 155 156 157 158 159 160
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .